Un loft aux accents italiens dans une ancienne usine coca-cola

L’appartement que l’on vous fait découvrir aujourd’hui se nomme : The Bottling Plant. Oui votre anglais est bon, vous ne vous êtes pas trompé. C’est bien une usine d’embouteillage. Et pas n’importe quelle usine. Non. Celle de Coca-cola de la fin du XIXe siècle. Elle se situe dans le Connecticut à New Haven.

Tenez-vous bien. Le logement dont je vous parle vient d’être redessiné par l’atelier Cho Thomson. L’esprit choisi est la dolce vita.

Prêt à partir en Italie ? Le voyage commence.

Une pièce de l’époque coloniale

La découverte de cet appartement commence par le salon. Tout dans cette pièce fait penser au XIXe siècle. Que ce soit les grandes ouvertures qui courent sur l’ensemble des murs, le plafond avec ses moulures ou encore le sol et ses fines lames de parquet, tout vous mène vers une autre époque.

Et l’aménagement intérieur ? Il est moderne dans ses lignes, mais très naturel dans ses coloris et le choix des matières avec :

  • un canapé vert sauge en tissu ;
  • des meubles en bois très clair ;
  • des sièges blancs et bois ;
  • une table basse avec son plateau en marbre ;
  • un guéridon en bois.

Regardez le détail de cette petite table. Le troisième pied donne la sensation de vouloir s’échapper. Bel effet d’optique. Mais rassurez-vous, l’expresso ne tombera pas.

Une blancheur immaculée

La première chose qui vous frappe dans cette salle à manger est la luminosité. En plus d’avoir d’importantes ouvertures sur l’ensemble des murs, les murs sont blancs. Le lambris sous les fenêtres est lui aussi repeint en blanc. Les moulures au plafond, blanches. Les voilages, blancs.

Et les meubles ? Le blanc a laissé place au bois. Mais clair, très clair. Des meubles ? Non, juste quelques étagères ouvertes posées sur un parquet en bois clair.

Au centre, une grande table pouvant accueillir dix convives. Elle même dans une essence de bois clair.

Les chaises vous font revenir à votre enfance. Le bruit de la craie sur le tableau noir. Toute une époque, que le designer veut vous faire revivre grâce à ces chaises d’un style écolier. Mais bien plus confortable !

Des fleurs de lys

Un petit divan trouve sa place dans ce qui fait penser être un boudoir. Le détail se situe sur les murs. Comme pour le salon, le lambris a été repeint en blanc. Tout comme les contours de fenêtres.

Mais si vous vous attardez un peu plus, vous pouvez déceler des fleurs de lys en relief sur le papier peint blanc. Ici, un emblème royal, loin de l’ambiance de l’Amérique du XIXe.

Ce logement vous fait voyager dans le temps. Mais où ? En Italie ? Ce symbole de fleur de lys est un clin d’œil élégant à l’Italie de 1266. Cette fleur est en effet devenue le symbole de Florence après la bataille de Montaperti. Pourtant elle ressemble bien plus à l’emblème des rois de France. Complicité italienne ou pensée française ?

La cuisine : véritable pièce centrale italienne

Un magnifique terrazzo prend place dans cette cuisine. Un choix de couleur neutre pour ce sol. Il se fait ainsi oublier pour laisser l’espace à la cuisine équipée.

Une très belle cuisine, avec des portes de placards noir mat et des poignées très design en demi-rond doré.

Un îlot central avec un plan de travail en bois massif accueille les convives avec une généreuse pizza.

Bien entendu, les murs se recouvrent d’une faïence effet marbre blanc. L’Italie n’est jamais très loin dans cette usine d’embouteillage.

Le pichet d’huile d’olive posé à côté du pain attend l’heure de la dégustation. En face, un tableau noir vous souhaitant une bonne journée « buon giorno ».

Noir et or pour une salle de bain cosy italiano

Cette salle de bain vous fait voyager dans une autre ambiance. Adieu le bois. Bonjour le noir et le doré.

Ici, le sol est noir, composé de milliers de petits carreaux ronds. Avec lesquels on s’est amusé à écrire CIAO !

Pour contraster avec la noirceur du sol, une baignoire îlot dans une forme géométrique moderne. Les murs, en mosaïques, dans les tons gris-noir, font ressortir la blancheur de la faïence.

Une douche à l’italienne vient compléter cette salle de bain.

N’oublions pas l’or. Ou plus exactement le doré. L’ensemble de la robinetterie est dorée. Mais ce n’est pas la seule chose. Ajoutez aussi les appliques et même le porte-rouleau des toilettes.

Une couleur terracotta pour une chambre parentale

De nouveau un changement de style pour cette pièce à dormir. Ce bouleversement est assez léger, mais vous ne voyez que lui. Alors, qu’est-il arrivé à cette chambre ?

Le sol et les murs sont identiques à la pièce à vivre.

La modification se situe ici dans le choix du linge. Différentes teintes terracotta habillent le lit. Un demi-cercle d’un ton plus clair est dessiné sur le mur. Il sert de tête de lit.

Les éléments de décoration ajoutent à ce choix de coloris. En effet, la table de chevet et la descente de lit sont toutes les deux dans des tons terracotta.

Il en est de même pour le fauteuil. Ses trois pieds sont une invitation à la relaxation. Tout y est, la lampe sur pied pour l’éclairage, les livres posés sur une table basse. Vous êtes convié à prendre un instant pour vous.

Nouvelle chambre, nouvelle ambiance

Couleur nature pour cette grande chambre. Comme pour la précédente chambre, seuls les éléments de décoration et le linge de lit donnent de la couleur à la pièce. Des tons bleus grisés des lits à la couverture du livre sur le tabouret, rien n’échappe au décorateur.

Clin d’œil made in Italia avec cette ardoise d’écolier posée sur la table de chevet. Deux mots : Ciao Bella.

Des fauteuils en rotin, un tapis en lin. Le thème général de ce logement est respecté.

Pousser la porte d’une ancienne usine de Coca-cola au plein cœur des États-Unis et se retrouver plongé aux confins de l’Italie. C’est la promesse de cet appartement. Entre Italie et Amérique du XIXe siècle, un beau voyage que l’on envie. Qu’en pensez-vous ? Si l’envie vous venait en tête, ce magnifique loft est à louer ici !