IKEA augmente le prix de ses meubles de près de 80 % en raison de la flambée du coût des matières premières.

IKEA a augmenté le prix de ses produits d’ameublement de près de 80 % sur les 12 derniers mois, accusant la « flambée des coûts des matières premières et du transport », la guerre en Ukraine et l’inflation.

Le détaillant suédois de meubles en kit est peut-être connu pour sa philosophie de prix réduits, mais une enquête de Retail Week a révélé que la croissance des prix de plus d’une douzaine de produits (canapés, lits, matelas et mobilier de salle à manger) a dépassé l’inflation d’au moins du double.

Une augmentation de près de 80%

La table et les chaises Jokkmokk, un best-seller d’IKEA, sont passées de 129€ à 229€ au cours des 12 derniers mois. Mais cette augmentation de prix n’est pas la seule.

© Site internet IKEA – 7 novembre 2021
© Site internet IKEA – 22 octobre 2022

Si cet ensemble affiche une hausse de prix vertigineuse, d’autres produits ne sont pas en reste. Nous pouvons par exemple citer le canapé-lit Fyresdal affiché aujourd’hui à 299 euros, contre 179 euros il y a deux ans (+67%). 

Le canapé convertible 3 places de Grälviken, vendu 399 euros en 2019 est désormais affiché à … 529 euros ce mois-ci. Cette hausse de prix a été relevée par un internaute. « Les matières premières nécessaires à la fabrication du canapé doivent provenir d’Ukraine », a déclaré l’internaute en souriant. 

Le cadre de lit Slattum a également augmenté de 60%, tout comme la célèbre et populaire commode Brimnes, qui a augmenté de 47 % pour atteindre 99,99€.

Vous avez en tête le fameux sac bleu pour ranger vos articles ? Et bien lui aussi a augmenté ! Il est passé de 3€ à 5€ !

Une promesse difficilement réalisable

“Nous proposons une large gamme de produits d’ameublement bien conçus et fonctionnels à des prix si bas qu’ils sont accessibles au plus grand nombre. Cela reste notre priorité aujourd’hui et à l’avenir », a déclaré un porte-parole d’IKEA.

“Toutefois, nous ne sommes pas à l’abri des évolutions macroéconomiques auxquelles les entreprises, les détaillants et le public sont actuellement confrontés, qu’il s’agisse de l’augmentation du coût des matériaux et des transports, de la guerre en Ukraine ou de l’inflation. Il est essentiel que nous soyons financièrement résilients sur le long terme, afin d’assurer notre longévité en tant qu’entreprise et employeur, et nous avons dû ajuster nos prix pour refléter cette base de coûts accrue.

Au cours de cette période, nous avons cherché à protéger les prix de nos produits et de nos familles les plus appréciés et les moins chers », explique le porte-parole d’IKEA.

Malgré ces difficultés, le chiffre d’affaires d’IKEA a atteint un niveau record de 44,6 milliards d’euros au cours de l’année qui s’est achevée en août, soit une augmentation de 6,5 % par rapport aux 12 mois précédents.

Le géant de la vente au détail a également expliqué qu’il souhaitait que l’accessibilité financière soit une « pierre angulaire » de ses activités, en veillant à maintenir des prix bas dans la mesure du possible.